Le Sens figuré, version mobile

Le Désert des Tartares (ou peut-être le Rivage des Syrtes, je n'ai jamais très bien su ce qui expliquait les deux livres) avait été réinterprété en son temps par Jacques Brel dans une chanson qui le tirait, si je me souviens bien, plutôt vers le Don Quichotte. Mais qui préservait malgré tout cette mélancolie fin de siècle qui fait tout le charme de ce(s) roman(s).

Et qui imprègne quelque peu depuis plusieurs mois le site du Sens figuré.

Le Sens figuré, version mobile

Car nous aussi, nous attendons Godot.

Godot. Avec un G comme Guattari et un D comme Deleuze. Et un T comme tome et deux O, car il s'agit du tome 2.

En attendant ledit Godot, le site s'est quelque peu modernisé pour faire droit aux appareils mobiles. (L'ennemi sera fortement mobile, n'en doutons pas. Hors de question de nous enterrer.)

Ironie de la chose, le présent blog n'est pour le moment pas concerné et reste furieusement mobile unfriendly. Nous y travaillons.

Il n'y a rien de particulier à faire. Les mobiles sont redirigés vers la version mobile du site sans coup férir. Cette version est ici : m.lesensfigure.fr.

(Nous ne garantissons en rien le bon affichage du site sur les appareils de la marque Apple™© pour cette bonne raison que nous n'en utilisons pas. Que leurs usagers nous fassent part de leurs déboires si tel devait être le cas.)