Il semblerait que les posts se raréfient sur ce blog. C'est vrai. Mais l'activité reste intense, sinon au niveau de la collection Le sens figuré, du moins au niveau de la maison d'édition.

À paraître donc en mars prochain, le nouveau livre de Théo Lessour, auteur du Berlin Sampler et de Chaosphonies. Il s'intitule et traite de Nueva Germania, le projet colonial délirant de Bernhard Förster, beau-frère de Nietzsche, illuminé par la représentation de Parsifal à Bayreuth et qui se crut appelé à régénérer la race aryenne en plein jungle paraguayenne. L'antisémitisme viscéral de Förster révulse, mais il nous fait aussi toucher du doigt les mécanismes qui agitent certains esprits contemporains dont l'influence est autrement plus pernicieuse que celle du petit professeur de Naumburg.

Nueva Germania retrace ce parcours totalement fou, pathétique à tous égards, mais — en même temps, dirait Macron — éminemment romanesque par la tournure tragique que prirent les événements. Théo Lessour nous fait voir de l'intérieur comment cet esprit maladif (et ceux qui l'entourent) élabora son projet, le mit à exécution puis, peu à peu, sombra devant les coups de boutoir du réel qu'il avait cru pouvoir dédaigner. Allemagne du Deuxième Reich, vapeurs sur l'Atlantique, découverte de l'Assomption et fréquentation des indiens Tobas : Nueva Germania ne ménage pas sa peine pour transporter le lecteur dans un univers insoupçonné. Les méditations qui en émanent sont de celles qui vous marquent pour longtemps.

Un site dédié au livre permettra d'en apprendre un peu plus, en attendant la parution du livre, prévue pour le 10 mars 2018.

nueva-germania.ollendorff-et-desseins.com

Par avance, bonne lecture !

Nueva Germania, par Théo Lessour, aux éditions Ollendorff & Dessein.
115 × 178 mm · 196 pages · 12 €
ISBN 978-2-918002-11-6