Deleuze & Guattari à vitesse infinie, volume 1

Jérôme Rosanvallon & Benoît Preteseille — Deleuze & Guattari à vitesse infinie
Gilles Deleuze & Félix Guattari, par Benoît Preteseille
  • Titre : Deleuze & Guattari à vitesse infinie, volume 1
  • Texte :
  • Dessin : Benoît Preteseille
  • Éditeur : Ollendorff & Desseins
  • Collection : Le sens figuré
  • Date de parution :
  • ISBN : 978-2-918-00202-4
  • Pages : 159 pages, format : 16x21 cm
  • Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre

Présentation par l'éditeur

Deleuze-et-Guattari. Vitesse-infinie. Voici l'ambitieux essai illustré d'introduction à la pensée de Gilles Deleuze et Félix Guattari que nous offrent Jérôme Rosanvallon et Benoît Preteseille.

Le but ? Tenter de démêler la pelote conceptuelle deleuzo-guattarienne et restituer dans une forme intelligible leur complexe et révolutionnaire pensée du nouveau. La raconter aussi, puisqu'elle n'a pas surgi d'un coup comme un système prêt à l'emploi mais qu'elle est née peu à peu, strate après strate, au cours des vingt années de leur collaboration. Passer en revue les conséquences de leur théorie de l'être, de la venue des choses au monde, sur les plans politique, artistique, scientifique, littéraire… » suite…

◊ Pop' philosophie ?

Ce serait très réducteur de ne voir en Deleuze et Guattari que les penseurs libertaires du joli mois de mai. Leur œuvre va bien plus loin que cela et développe un corpus cohérent qui relie une vision de la pensée (de l'art, de la science, de la philosophie), de la nature et de la politique à travers cette idée de vitesse infinie.

Pop' philosophie est un terme trompeur, qui ne devrait surtout pas laisser croire que leur pensée est facile ou flatteuse : elle est difficile, foisonnante, allusive et particulièremement abstraite.

Mais ça n'est pas non plus un terme choisi au hasard. La philosophie de Deleuze et Guattari parle de beaucoup d'autres choses que de philosophie et s'adresse à un public bien plus large que celui des philosophes.

Du coup, offrir quelques clés nous a semblé nécessaire tant les chausses-trapes sont nombreuses. Tant ces deux auteurs ont négligé de prendre des gants avec leur lecteur. Tant est grand le désarroi de ceux qui se sont risqués à ouvrir L'Anti-Œdipe ou Mille plateaux. Et tant les références à leur travail se trouvent partout, en musique, en art, en architecture, en philosophie, dans le débat intellectuel — mais pas toujours très bien digérées ni toujours sous une forme très digeste.

Addition

Lecteur effaré de Deleuze et Guattari, sois enfin rassasié ! Et toi, bienheureux, qui hésitais au seuil de leurs livres, sois comblé ! Deleuze & Guattari à vitesse infinie répond à des questions aussi essentielles que :

    La fabrique du monde...
  • D'où viennent les choses ? Qu'est-ce que la chaosmose ? Ou : comment penser la nouveauté et la création ?
  • Qu'est-ce qu'une philosophie « où toute différence s'estompe entre la nature et l'artifice » ? Peut-on penser dans un même cadre le cerveau, la matière, l'art, la politique et les machines ?
  • La pensée deleuzo-guattarienne est-elle valide scientifiquement ? Recoupe-t-elle les dernières avancées en mathématiques, physique ou biologie ?
  • Qu'est-ce que l'immanence ? Pourquoi forme-t-elle un plan et pourquoi donc doit-elle être absolue ?

… et quoi d'autre encore ?

Addition

Benoît Preteseille a eu la difficile tâche de faire naître toutes ces abstractions sur le plan graphique, de transmettre l'expression et le contenu, le mouvant, le chaotique, la variation permanente et infinie sur des pages par nature figées.

Dans Deleuze & Guattari à vitesse infinie, il joue sur l'esquisse, le flou et la superposition pour figurer les différents rythmes qui composent le monde. Sa collaboration avec le maquettiste William Hessel relève le défi d'un livre sur le chaos-créateur et prolonge les mots de Jérôme Rosanvallon dans un ailleurs mouvant, un autre plan de pensée, une autre vision.

That's all, folks

Cinq questions à Benoît Preteseille

Portrait de Benoît Preteseille par Benoît PreteseilleBenoît Preteseille — Après un passage nuageux au cours duquel il a élaboré des décors pour des pièces de théâtre et des spectacles de cirque, a finalement fondé une maison d'édition de bande dessinée aventureuse, les éditions Warum, avec Wandrille. Il est le directeur de la collection Civilisation.
Il fut également à l'origine des éditions Ion, collectif ayant produit et diffusé artisanalement des brochures dessinées, où il a développé son univers personnel qui tourne autour de grandes figures qui le fascinent : Arsène Lupin, André Franquin, Francis Picabia, Erik Satie, Fantomas, etc.
Il a déjà publié DADAbuk, Sexy Sadie, L'Écume d'Écume des Jours et Le dernier geste chez Warum, ainsi que L'Oiseau de Francis Picabia et l'Histoire Belge chez La Cinquième Couche.
Précisons enfin qu'on a pu le retrouver sur scène sous les traits de Benoît Tranchand, fameux performer, chanteur et animateur de conférences rocks et poétiques, et qu'il est maintenant l'un des deux piliers du groupe Savon Tranchand.

♣ Avais-tu déjà lu Deleuze ou Deleuze/Guattari avant cette aventure ? Quelle était ta relation avec leur pensée ?

[BP] Une amie m'avait fait lire une phrase de Deleuze et/ou Guattari et, à partir de cette seule phrase, sans me documenter plus avant (à ma grand honte), j'avais travaillé plusieurs mois jusqu'à en tirer un film en images de synthèse. Il s'appelait Les Voisinages, et traitait de la continuité entre existants, du devenir contenu en toute forme, ce qui m'a amené à tourner des scènes où des hommes nus courent dans des prés avec des veaux. J'avais aussi vu quelques extraits de L'Abécédaire de Gilles Deleuze, mais rien de très approfondi.

Six questions à Jérôme Rosanvallon

Portrait de Jérôme Rosanvallon par Benoît PreteseilleJérôme Rosanvallon — Après un Master en Histoire et philosophie des sciences, à Paris VII, sous la direction du physicien et philosophe Étienne Klein, et entre divers travaux de traduction, prépare actuellement une thèse sur Deleuze et Guattari et la science contemporaine.
Deleuze & Guattari à vitesse infinie est son premier livre.

♣ Raconte-nous rapidement si c'est possible ce qui t'a amené à lire Deleuze et Guattari. Et peut-être, ta première réaction, ton premier « émoi » en les lisant ?

[JR] Je crois que c'est la mort de Deleuze, alors relayée avec émotion par mon prof d'hypokhâgne (Alain Lacroix, dont je salue la mémoire), qui m'a conduit à jeter aussitôt un œil dans Qu'est-ce que la philosophie ? Ensuite bien sûr j'ai travaillé sur Deleuze en travaillant sur les autres auteurs, en en faisant comme beaucoup et même de plus en plus d'étudiants, je suppose, mon principal professeur en histoire de la philosophie.

That's all, folks

Deleuze & Guattari à vitesse infinie en d'autres langues

Deleuze & Guattari à vitesse infinie entame une carrière internationale. Le titre est disponible en coréen.

D&G sur le Web

Achat sécurisé via Paypal

Identifiant catalogue du livre manquant ou erroné.

Benoît Preteseille : Champ quantique

Benoît Preteseille : Variation

Benoît Preteseille : Champ quantique

Benoît Preteseille : Mouvement Repos

Benoît Preteseille : Sans titre

Haut de page ]   [ Version mobile ]